Nous écrire
  Nous sommes le 01/03/2024

Qu’est-ce que la phagothérapie et pourquoi y avoir recours ?

La santé humaine est parfois fragile et sujette à des infections qui nécessitent des traitements adaptés. Pendant de nombreuses années, les antibiotiques ont été les options privilégiées pour combattre ces infections. Cependant, il arrive un moment où ces antibiotiques perdent progressivement leurs effets, laissant place à des infections résistantes. C’est dans ce contexte que la phagothérapie offre une lueur d’espoir. Mais qu’est-ce que c’est réellement? Comment fonctionne cette nouvelle approche médicinale et quels sont ses avantages, comparée aux antibiotiques traditionnels? Bien qu’elle soit efficace, qu’est-ce qui pourrait justifier son interdiction en France? Si vous êtes dans l’espace géographique de l’Hexagone, où pourriez-vous alors vous faire traiter par la phagothérapie? Ce sont autant de questions auxquelles vous trouverez de réponse à travers cet article.

Les différences entre phages et antibiotiques

Pour commencer, vous pouvez découvrir la phagothérapie avec sesoignerengeorgie.com qui utilise des virus naturels appelés bactériophages, ou simplement phages, pour combattre les infections bactériennes. Ces phages se distinguent des antibiotiques classiques sur deux plans.

En effet, la principale différence entre les phages et les antibiotiques réside dans leur mode d’action. Les antibiotiques agissent de manière large en perturbant les processus vitaux des bactéries. Les phages, par contre, sont spécifiques à une seule souche bactérienne. Chaque phage est soigneusement sélectionné pour son aptitude à reconnaître et à infecter une espèce bactérienne particulière. Une fois qu’il a infecté sa cible, il se multiplie à l’intérieur de la bactérie, entraînant ainsi sa destruction.

Par ailleurs, les phages se distinguent par leur capacité d’adaptation. Les bactéries peuvent développer une résistance aux antibiotiques au fil du temps, ce qui limite leur efficacité. En revanche, les phages ont la capacité de co-évoluer avec elles, ce qui signifie qu’ils peuvent développer de nouvelles souches pour lutter contre les bactéries résistantes. Mais dans quels cas précisément faut-il avoir recours à cette approche de traitement?

Les avantages de la phagothérapie

Le traitement phagothérapique peut aider à soulager de nombreuses maladies infectieuses dont :

  • Les maladies inflammatoires de l’intestin;
  • Les infections associées aux prothèses et implants médicaux;
  • Les infections nosocomiales (contractées à l’hôpital);
  • Les infections oculaires résistantes aux traitements conventionnels.

Les maladies inflammatoires de l’intestin

Il s’agit des maladies comme celle de Crohn, la colite ulcéreuse, la rectocolite hémorragique ou encore la colite lymphocytaire. À ces maladies, la phagothérapie apporte soulagement en restaurant l’équilibre de la flore bactérienne intestinale et en éliminant les bactéries nocives. De même, elle peut être utilisée en cas d’infections chirurgicales.

Les infections associées aux prothèses et implants médicaux

Lorsqu’une infection se développe autour d’une prothèse ou d’un implant médical, les phages peuvent être utilisés pour cibler les bactéries responsables de l’infection. Tout d’abord, ils sont sélectionnés en fonction de leur spécificité pour les bactéries présentes dans l’infection. Ensuite, ils sont directement administrés sur le site de l’infection, sous forme de solution ou de gel. Cette administration locale permet une concentration élevée de bactériophages à l’endroit précis où l’infection se produit, ce qui augmente leur efficacité.

Les infections nosocomiales

Ces infections peuvent survenir à la suite de divers facteurs tels que des procédures invasives ou une exposition prolongée à des environnements hospitaliers. Lorsque vous vous rendez à l’évidence que c’est effectivement le cas, la phagothérapie peut vous offrir des perspectives prometteuses en éliminant les agents pathogènes indésirables. Elle peut aussi vous être bénéfique dans les conditions oculaires qui ne répondent pas efficacement aux traitements conventionnels.

Les infections oculaires résistantes aux traitements conventionnels

Ce sont des infections qui affectent soit la cornée, soit la conjonctive ou encore l’intérieur de l’œil. Lorsqu’elles réussissent à résister aux antibiotiques topiques ou aux collyres, seule la phagothérapie peut être le dernier recours. Elle peut être utilisée en combinaison avec d’autres traitements pour maximiser les chances de guérison. Mais dans l’un ou dans l’autre cas, quelles sont les étapes successives de ce traitement alternatif?

Les étapes de traitement par phagothérapie

Le traitement par phagothérapie s’opère en quatre étapes incontournables.

L’identification et l’isolation des bactériophages

Cette première étape de la phagothérapie consiste à identifier les agents antiviraux naturels capables de détruire les bactéries pathogènes. Pour commencer, des échantillons sont donc prélevés sur le patient. Il s’agit généralement des échantillons de sang, de salive, de tissus infectés ou de sécrétions corporelles. Une fois qu’ils sont prélevés, les spécialistes entreprennent une série de techniques de laboratoire pour isoler et identifier les bactériophages appropriés.

Cette étape nécessite souvent une collaboration étroite entre les microbiologistes, les virologistes et les cliniciens spécialisés dans la phagothérapie pour la réussite de l’opération.

Enfin, lorsque les bactériophages sont bien identifiés et isolés, ils peuvent être purifiés et préparés pour l’administration au patient.

La préparation des phages

Le processus de préparation ou de purification des phages peut être réalisé par trois différentes techniques, à savoir :

  • La filtration;
  • La centrifugation;
  • La chromatographie.

L’objectif est d’obtenir une préparation pure et concentrée en phages actifs, prêts à être administrés.

L’administration des phages

C’est l’étape cruciale de la phagothérapie, car elle consiste à introduire les phages spécifiques dans le corps du patient afin de cibler et d’éliminer l’infection bactérienne. En effet, selon la nature de l’infection et sa localisation, différentes méthodes d’administration peuvent être utilisées.

Les phages peuvent être ingérés sous la forme de capsules ou de comprimés par le patient. Ainsi, ils traversent le tractus gastro-intestinal et atteignent la région affectée pour combattre l’infection. Dans certains cas, l’administration par inhalation peut être privilégiée. Alors, les phages sont convertis en une forme aérosol et inhalés par le patient à l’aide d’un nébuliseur.

Par ailleurs, lorsque l’infection est localisée sur la peau ou les muqueuses, l’application topique peut être utilisée. De ce fait, les phages peuvent être appliqués directement sur la zone infectée sous forme de pommade, de gel ou de solution. Cela permet une action ciblée des phages sur le site de l’infection.

Dans tous les cas, une évaluation préalable est effectuée par l’équipe médicale pour choisir la méthode la plus appropriée. Et même après le traitement, un suivi régulier s’impose!

Le suivi et ajustement du traitement

Après l’administration, un suivi régulier est effectué, comprenant des consultations médicales et des analyses approfondies pour évaluer la réponse du patient aux phages administrés. Lors de ce suivi, des paramètres tels que les symptômes, les signes cliniques et les résultats des tests de laboratoire sont surveillés avec attention. Cela permet d’obtenir une vision précise de l’évolution de l’infection et de l’efficacité du traitement. Si nécessaire, des ajustements sont apportés à la posologie des phages ou à la composition de la solution phagique.

Mais jusque-là, et vous pouvez vous en douter, il n’y a nulle part en France où suivre un tel traitement. Pourquoi alors?

Les raisons de l’interdiction de la phagothérapie en France

En France, jusqu’à nouvel ordre, la phagothérapie est interdite en tant que traitement médical. En effet, cette interdiction repose sur deux raisons fondamentales.

La première raison est que la phagothérapie ne dispose pas encore de cadre règlementaire qui régit son fonctionnement. Pour le moment, elle se contente uniquement de ses preuves anecdotiques et des études préliminaires qui semblent quand même prometteuses. En outre, de multiples variations s’observent dans l’utilisation de la cette nouvelle approche de traitement, ce qui laisse quelque doute quant à son efficacité.

Eu égard à ces observations, la réglementation française impose qu’au même titre que les médicaments classiques, la phagothérapie suive les exigences en vigueur en la matière. Cela signifie qu’elle doit passer par des études cliniques approfondies pour obtenir une autorisation de mise sur le marché. Ces études permettront d’obtenir des données probantes sur l’efficacité du traitement, son impact sur la survie des patients et la réduction de l’infection.

Actuellement, aucune de ces dispositions n’est encore prise, et si éventuellement vous désirez vous faire traiter par la phagothérapie, ce ne serait tout simplement pas en France. Mais où aller?

L’endroit idéal où se faire traiter par phagothérapie

La phagothérapie est vraiment efficace. Excepté la France qui est encore à la traîne, de nombreux autres pays l’ont compris et la pratiquent de manière officielle. La Géorgie est considérée comme l’un des pays pionniers de cette approche médicinale. En effet, depuis les années 1920, la phagothérapie est pratiquée de manière régulière dans ce pays.

Dans cette foulée, vous trouverez la Belgique, la Pologne, la Russie et bien d’autres pays qui, également, ont commencé à explorer l’utilisation de la phagothérapie. En considérant les études en cours, il se peut que la France entre dans la danse les années à venir.

Je t'invite à explorer les avantages d'une gestion efficace des CDT. Entre alimentation, activité physique et hygiène de vie, tu découvriras comment maintenir u...
En cette ère moderne où l'information est reine, tu es ton propre médecin plus souvent qu'à son tour. Qui n'a jamais googlé ses symptômes avant une visite à la ...
Dans cet article, je t'invite à explorer le fascinant sujet du poids d'une tête humaine. Nous commencerons par un aperçu de l'anatomie humaine pour bien compren...
Dans cet article, je t'aiderai à comprendre ce qu'est un ganglion. Nous verrons ensemble comment détecter un gonflement et situer précisément le problème. Je te...
Que tu sois un professionnel de la santé, étudiant en médecine ou simplement curieux, je t'invite à découvrir les anesthésiants locaux. Tu y apprendras leur uti...
Dans cet article, je vais explorer la taille moyenne des individus par pays. Je m'embarquerai d'abord dans le monde complexe de l'hérédité et du rôle qu'elle jo...
A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Nous serions ravis d'entamer une collaboration avec vous! Blog santé - Blog dédié à la médecine - Blog dédié au développement personnel - Univers des blogueurs - Blog Maman - Blog Parents - Belle Toulousaine - Améliorer un blog santé - Meilleur masque de nuit